La semaine dernière, je vous avais promis d'aborder le film "PRÊT-À-PORTER" ("READY TO WEAR") du Réalisateur Robert Altman.
Ami(e)s Lecteurs de ce blog, 'Victime de la Mode, tel est votre nom de Code', cette Comédie devrait vous réjouir.

Cette Oeuvre arrive sur les écrans en 1994, loin d'être son Film le plus connu ni le plus abouti, "PRÊT-À-PORTER" reste une satire de la mode très réussie, son côté léger et l’humour qui l’entoure font son charme. C'est même le film où se révèle le mieux la philosophie d'Altman : à poil, tout le monde à poil ! Au propre comme au figuré... S'agirait de redécouvrir l'innocence au lieu de parler pour ne rien dire.

La société du spectacle? Altman l'anéantit sous son ironie. Le Roi est nu. Altman le sait et le montre. Les héros de Prêt-à-porter n'ont point d'Âme. Et de Chair, à peine. Les oripeaux superbes qu'ils créent, dont ils parlent ou s'affublent, ne servent qu'à dissimuler leur vide. Le paraître leur sert d'être. D'où cette galerie de fantoches qu'Altman fait se croiser, lors d'une semaine folle où, de défilés en défilés, ils se retrouvent à un rituel qui les conforte dans leur propre inexistence.

Quel cirque! Il y a la reporter télé, toujours à l'affût d'un scoop. Trois rédactrices en chef de magazines rivaux courtisent un photographe à la mode. Il fait clic-clac d'un air blasé, réclame et obtient des dizaines de milliers de dollars pour ça et, parce qu'il s'ennuie entre ses clic-clac et ses dollars, s'en va ridiculiser ces trois Demoiselles, l'une après l'autre. Le président de la Chambre syndicale du prêt-à-porter meurt dans une voiture, étouffé par un sandwich au jambon... Les deux flics français chargés de l'enquête s'embrouillent à force de glisser sur les crottes de chien qui encombrent les rues (que font les motocrottes de la Mairie de Paris, je vous le demande?). Quant au petit ami d'un grand couturier, il le trompe avec la femme d'un confrère, lequel éprouve une attirance sexuelle foudroyante et partagée pour l'ami de l'amant de sa femme (vous suivez?). D'où une rencontre au sommet du quatuor dans le wagon d'une station de métro où vient d'avoir lieu un défilé de mode ébouriffant...

Pour servir cette Satyre, Robert Altman a obtenu un Casting EXCEPTIONNEL...Marcello Mastroianni, Lauren Bacall, Sophia Lauren, Tim Robbins, Julia Roberts, Forrest Whitaker, Kim Basinger, Jean-Paul Gaultier, Bjork, Michel Blanc, Jean-Pierre Cassel et j'en passe...